Exclu : Ryanair dessert Disneyland Paris depuis Vatry

Publié le par HugoWonderWorlds pour Dlrp Express

infos1156386_7abda2da-f36b-11df-a0e3-001517810df0.jpg

Jusqu’alors réservé au fret, l’aéroport de Paris-Vatry (Marne) accueille désormais les voyageurs de Ryanair qui a pour cible principale Disneyland Paris.

 

La compagnie aérienne low-cost Ryanair inaugure le trafic voyageurs à l’aéroport de Vatry (Marne) en confirmant deux liaisons vers Oslo (Norvège) et Stockholm (Suède) en test depuis juin. A la clé, le développement du tourisme dans la région Champagne, vers Paris, mais aussi en Seine-et-Marne, avec pour cible principale Disneyland Paris.

 

Quand Ryanair choisi Vatry


C’est une première pour Vatry, ancienne base militaire américaine de l’Otan jusqu’en 1967, transformée ensuite en aéroport jusqu’ici réservé au fret international. Situé en pleine nature à 150 km à l’est de Paris, Vatry entend devenir « la base du low-cost la plus importante dans le Bassin parisien d’ici cinq ans », martèle son directeur.
Seine-et-Marne Tourisme a bien compris l’intérêt d’adhérer à ce projet. Le département attire déjà dix-huit millions de touristes chaque année, dont quinze millions à Disneyland Paris. Entre cent et cent cinquante mille passagers devraient transiter par Vatry dès l’an prochain. Une troisième liaison, tenue secrète pour le moment, doit ouvrir au printemps. L’arrivée de la compagnie aérienne aura des retombées non négligeables dans le département, qui travaille avec la Scandinavie pour promouvoir Provins, Barbizon ou Fontainebleau.

Un seul hic : la navette coûte 40 € par trajet

« Les avions sont remplis à 80% ! On y croit et nous accompagnons le projet avec des offres promotionnelles dans les hôtels de Seine-et-Marne comme ceux de Val de France », affirme Laurent Devillers, le directeur de Seine-et-Marne Tourisme. Un partenariat a été signé avec Euro Disney.
Ryanair trouve aussi son compte à Vatry où les infrastructures lui permettent de multiplier les rotations. « Quinze minutes après l’atterrissage, l’avion a déjà redécollé. Impossible à Roissy ou à Orly », s’enthousiasme le directeur de l’aéroport. « Les gros aéroports français sont protectionnistes, regrette Ryanair. Mais nous le comprenons. Notre volonté est de nous développer dans les aéroports régionaux où les coûts sont aussi réduits. » Ce qui permet à la compagnie de proposer par exemple un aller-retour pour la Scandinavie à 12 € jusqu’à deux semaines avant le départ ou une centaine d’euros au dernier moment. Un seul hic : la navette coûte 40 € par trajet pour Disney, 50 € pour Paris. Une liaison TGV est à l’étude entre Châlons-en-Champagne et Chessy-Marne-la-Vallée. Seul le parking est gratuit.


renseignements sur www.paris-vatry.com


 

Source : Seine-et-Marne Matin-le Parisien

Texte et Photo :  Seine-et-Marne Matin-le Parisien

Publié dans Le Résort

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article